Affaire Wavecom, devons-nous encore avoir confiance dans le SRC?

A la lecture de l’article de l’Argauer Zeitung « Wavecom fängt Nato-Signale ab – Geheimdienst-Chef muss antraben », le Parti Pirate Suisse  est abasourdi par l’énumération à la Prévert des petits arrangements du SRC, de son fournisseur, et des liens entretenus avec des officines étrangères par une société fournisseur d’infrastructure critique de la confédération.
Selon M. Maurer tout est sous contrôle, mais il ne « sait rien« !?! Le PPS s’en étonne: ne sait-il vraiment rien du fait qu’une société privée agit au mépris de la loi sur le secret des communications, sur le fait qu’un fournisseur suisse d’infrastructures sensibles s’adonne à des activités d’espionnage pour le compte de tiers quand il ne forme pas des espions pour des puissances étrangères, ou encore sur le fait que le SRC achetait des produits résultant d’activités méprisant les lois suisses par une société suisse?
Pour Guillaume Saouli, Co-Président du PPS, « il est inconcevable qu’une telle situation soit tolérée en Suisse et que le responsable du DDPS ignore les agissements de l’unité la plus sensible de son département, le SRC, avec son fournisseur principal! Dans ces conditions, il est nécessaire que le Parlement soit conséquent et que la commission de gestion aille jusqu’au fond des choses et fasse la lumière sur cette affaire. » 

Continuer la lecture

Publié dans Avis, Blog, Communiqué, Politique | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire

D. Burkhalter, des déclarations virtuelles à la « Global Conference on CyberSpace 2015″?!

Le Parti Pirate Suisse(PPS) est consterné par le discours du Conseiller Fédéral D. Burkhalter:
  • La LRens s’attaque à la sphère privée de manière inique, et totalement non-démocratique. Comment est-il dès lors possible d’affirmer que la Suisse fait la promotion d’un espace de liberté ?
  • Comment  parler de s’être engagé dans une reconnaissance des enjeux de la  société numérique alors que depuis 15 ans, rien n’est fait !
Guillaume Saouli, Co-Président du PPS, estime :  « tant que l’intégrité numérique de l’individu, dans son ensemble, ne  sera pas ancrée dans la Constitution, la Suisse ne prendra pas la mesure  des enjeux de l’avènement de la société de l’information ». Aujourd’hui, il en va de l’avenir de la Suisse. Or aucun Conseiller Fédéral ne veut répondre de manière concrète aux risques liés à une société hyper-connectée. Ils préfèrent d’hypothétiques menaces justifiant la mise sous contrôle de toute la population !

Continuer la lecture

Publié dans Communiqué, Politique, Positions | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire

Départ du préposé: la protection des données doit continuer à être au coeur des préoccupations. Plus de compétances et de moyens pour son successeur!

thurAvec le départ de Hanspeter Thür, c’est un symbole de la protection des données en Suisse qui disparait! Avec la réforme de la protection des données qui s’annonce, le Parti Pirate demande:

  • une extension des prérogatives du préposé à la protection des données pour lui permettre de mettre à l’amende les personnes ou les organisations irrespectueuses de l’intégrité numérique des personnes
  • une augmentation significative des moyens pour faire face à l’évolution du monde numérique, tant dans la forme des menaces, que sur l’importance des délits

Continuer la lecture

Publié dans Communiqué, Politique, Positions | Marqué avec , , , , , , | Laisser un commentaire

TV5Monde down, tous vulnérables!

Aujourd’hui, la cyberattaque réussie que l’EI a perpétré contre TV5Monde a causé des dégâts bien plus importants qu’une simple défiguration de site.  Le Parti Pirate regrette la destruction et la compromission de l’outil  de travail de journalistes et constate une militarisation inacceptable  du cyberespace.
Promouvoir la surveillance  généralisée de la population française comme principale réaction face à  une évolution des menaces, et des pratiques dans la conduite d’une cyberguérilla n’est pas une réponse acceptable face à cette montée en puissance. Passé de la propagande au défacement de site, du défacement de site à la capture de profils sur les réseaux sociaux, et maintenant à la neutralisation complète d’un opérateur média, tel une télévision globale ; on assiste sans aucun doute à une escalade qui mérite une revue très claire de nos pratiques sécuritaires, et une reconsidération du poids donné à la cybersécurité dans notre pays.
Publié dans Communiqué, Politique | Marqué avec , , , , | Comments Off on TV5Monde down, tous vulnérables!

Fournisseurs étrangers dans des projets informatiques fédéraux sensibles : non à l’abdication de l’administration fédérale!

Le Parti Pirate Suisse demande au Conseil Fédéral:
  • Le maintien de l’exclusion de sociétés sous contrôle étranger des marchés liés aux infrastructures informatiques sensibles de la Confédération
  • L’augmentation des compétences et moyens du Préposé Fédéral à la Protection des Données et à la Transparence afin d’assurer une protection effective de la Confédération
Le Parti Pirate constate que la gestion de la sécurité informatique par le Conseiller fédéral Maurer est un échec, malgré la bonne volonté dont il a fait preuve. Il salue toutefois expressément son engagement pour la sécurité de nos données, mais regrette que la mentalité du tout-est-sous-contrôle n’ait pas encore disparu. «La sécurité n’est pas conquise et maintenue par de douces paroles, mais grâce à un travail acharné, » déclare Guillaume Saouli,  ancien directeur du programme de sécurité informatique de la plus  grande banque d’Europe et maintenant co-président du Parti Pirate  Suisse.
Du moment qu’il s’agit de projets  de sécurité informatique touchant les infrastructures critiques de la  Confédération, l’exclusion des sociétés sous le contrôle d’entités  étrangères est impérative. Les bases légales nécessaires pour agir lorsqu’il s’agit de la sécurité nationale existent. Le Conseil Fédéral peut le cas échéant agir directement dans ce sens en s’appuyant sur la constitution; comme il l’a récemment fait pour les mesures contre l’État Islamique.
Entreprendre  le déploiement de solutions informatiques protégées des attaques des  services de renseignements étrangers est dans les faits un projet ardu  et immense, mais dans l’intérêt de ses citoyens et de son économie la  Suisse se doit de ne pas capituler. Elle doit  faire un premier pas, et lors de nouvelles acquisitions ne plus choisir  que des solutions dont la sûreté est vérifiable et démontrable.
Pour  une sécurité informatique efficace, il est nécessaire de recourir à des  outils ouverts, qui peuvent être vérifiés et validés par tout un  chacun, à l’instar de la construction du système démocratique suisse. À cet effet, seul des logiciels et matériels « OpenSource »  sont à même d’offrir le niveau nécessaire de transparence permettant la  vérifiabilité de la sécurité, permettant ainsi de gagner la confiance  des citoyens dans les solutions utilisées, qu’elles soient suisses ou  étrangères. Afin de permettre l’accomplissement de  cette tâche herculéenne, la Confédération doit créer un office fédéral  de la sûreté informatique ou une institution de la sécurité informatique  civile.
Assurer la sécurité et l’intégrité  numérique des habitants, celles des données des entreprises et de nos  administrations est dorénavant la base de nos libertés, notre démocratie  et notre état de droit ! Par conséquent, la Suisse doit dès à présent concentrer ses efforts et s’investir pour réussir cet exercice délicat ! Pour permettre cela, le Parti Pirate demande que le Préposé  Fédéral à la Protection des Données et à la Transparence soit doté des  compétences et des moyens nécessaires pour qu’il puisse systématiquement  mettre en place les mesures effectives et efficaces nécessaires à la  protection et l’intégrité numérique de la Confédération puisque le DDPS ne veut pas le faire.
Publié dans Uncategorized | Comments Off on Fournisseurs étrangers dans des projets informatiques fédéraux sensibles : non à l’abdication de l’administration fédérale!

Les homicides diviser par 3 en moins de15 ans, la surveillance généralisée est nécessaire?

La criminalité baisse et pourtant on veut plus de lois et d’outils de surveillance justifiés par la peur de la criminalité….. http://www.rts.ch/…/6643160-la-criminalite-en-nette-baisse-…

« On nous ment! c’est pire » crient ceux qui ont peur, « Nous savons des choses que vous ne savez pas » nous disent les experts en sécurité, il y a le « Terrorisme » qui justifie tout.

Aux USA après 15 ans, le Patriot Act a été utilisé 0.5% fois pour des affaires de terrorisme, alors que c’était son objectif principal.

En France, la loi de blocage des sites a entraîné directement des abus de censure.

Mauvais chiffres, mauvaises justifications, et on nous fait croire que la révision des services de renseignement en Suisse c’est pour lutter contre le terrorisme.

Non! C’est pour faire comme les autres! Les référendums contre la LSCPT et la LRens se préparent! Rejoignez-nous!

Publié dans Uncategorized | Comments Off on Les homicides diviser par 3 en moins de15 ans, la surveillance généralisée est nécessaire?

Assemblée générale mars 2015: une nouvelle présidence

Hier, samedi, le Parti Pirate Suisse a pour la première fois choisi la solution de la co-présidence!
Pour remplacer Alexis Roussel, le président sortant, l’Assemblée générale a élu ses deux nouveaux co-présidents Guillaume Saouli et Stephan Thöni .
Agé de 29 ans, le zougoisPPS-nouveaucomité Stéphane Thöni, développeur informatique et étudiant en droits, ainsi que l’entrepreneur Guillaume Saouli, agé de 44 ans, originaire de Genève, se partageront les tâches de façon à soutenir efficacement les sections régionales ainsi que défendre les thématiques que le Parti Pirate soutient.

De gauche à droite, Philippe Hug, Kilian Brogli​, Stefan Thöni, Guillaume Saouli​ et Jorgo Ananiadis​

Publié dans Communiqué | Comments Off on Assemblée générale mars 2015: une nouvelle présidence

Assemblée générale mars 2015: Les décisions importantes

Durant l’Assemblée générale du Parti Pirate, les participants ont pris les positions suivantes pour la votation populaire du 14 juin prochain :

  • Oui à la modification de l’article constitutionnel relatif à la procréation médicalement assistée et au génie génétique dans le domaine humain, afin de permettre le diagnostique préimplémentatoire.
  • Liberté de parole concernant l’initiative populaire «Imposer les successions de plusieurs millions pour financer notre AVS (Réforme de la fiscalité successorale)», ce résultat fut le fruit d’un vif débat.
  • Oui à l’«Initiative sur les bourses d’études», car le savoir est l’une des seules matières premières que la Suisse possède et qu’il faut offrir les conditions les plus favorables à la réalisation d’études de IIIe cycle.
  • Non à la loi fédérale sur la radio et la télévision car le financement généralisé des médias audiovisuels ne se fait pas par des impôts déguisés.

Après l’adoption de la loi sur le renseignement (LRENS) par les chambres fédérales cette semaine, l’assemblée générale du Parti Pirate Suisse a décidé à l’unanimité de lancer le référendum contre cette loi.

Publié dans Communiqué, Politique, Positions, Recommendations de vote | Marqué avec , , , , | Comments Off on Assemblée générale mars 2015: Les décisions importantes

Invitation à l’Assemblée Générale du 21 mars 2015

topelementCher Pirate,

Tu es invité à l’Assemblée générale ordinaire du Parti pirate suisse, le samedi 21 mars 2015.

L’assemblée se tiendra dans les salles de réunion (à l’étage) au Buffet de la Gare de Lausanne, dont l’adresse est:

Place de la Gare 11
1003 Lausanne

  • Tu peux proposer des motions à l’ordre du jour jusqu’au samedi 7 mars 2015 à minuit en les publiant sur https://projects.piratenpartei.ch/projects/agenda/issues.
  • Apporte un Laptop, une tablette ou un PDA pouvant se connecter au réseau mobile ou un portable le pouvant, vu que nous ne sommes pas assurés de disposer du WiFi, ceci te permettra de te référer aux informations en ligne du parti.

L’ordre du jour définitif sera publié dix jours avant l’assemblée.

Nous nous réjouissons d’avance de te retrouver à cette Assemblée générale.

Cordiales salutations,

La Présidence de l’Assemblée générale

Publié dans Uncategorized | Comments Off on Invitation à l’Assemblée Générale du 21 mars 2015

Construire la politique de demain, dans la durée

Pour transformer une société de manière durable, il est nécessaire de construire une démarche, et une utopie. La plupart des partis actuels n’ont pas su ou voulu se remettre en question une fois leur utopie réalisée ou dépassée, ils s’attachent simplement a conserver leur position et deviennent réactionnaires.

Les mouvements, tel que ceux qui ont émergé ces dernieres années, sont confrontés à deux réalités, l’une institutionnelle, et l’autre philosophique. La première, qui est o combien castratrice, représente le challenge de transformer la volonté et l’énergie d’un mouvement en action politique efficace en se confrontant au monde politique établi. La seconde est liée à l’appel d’air créé par l’émergence de chaque mouvement, où les dogmatiques de tout bord s’engouffrent pour essayer de s’accaparer le mouvement emergeant. Les effets de ces deux phénomènes provoquent un désabusement rapide, et la disparition à plus ou moins brève échéance du mouvement sans pour autant voir de résultats concrets.

Le parti pirate a été victime de ces phénomènes. Pour les surmonter, en tant que directeur politique, j’ai initié deux énormes chantiers, le premier sur l’identité du parti, et y intégrant sa démarche, son essence, son modèle de relation de l’individu aux institituions et le second permettant de faire émerger une vision sociale.
Est-ce là compromettre l’essence d’un mouvement? Certains répondront d’un oui vindicatif, en affirmant qu’un mouvement n’a ni dieu ni maître, seulement des porte-paroles, dont ils seront les premiers à s’arroger le rôle. D’autres chercheront à rester dans un champs d’actions où seules des causes isolées devront être soutenues dans un activisme effréné.

Aujourd’hui pour mener à bien un projet politique simple en Suisse que ce soit une initiative comme marche blanche, ou plus prosaïquement une plage publique, il faut 2 décennies. Pour arriver à tenir sur une telle durée, il est nécessaire d’avoir une structure ayant des buts clairs avec une façon de fonctionner qui est également clairement établie.

Un mouvement politique pour réaliser son utopie nécessite plus d’un siècle et demi, mais pour cela il a besoin de structure, et de pouvoir transmettre ses ideaux et sa vision d’une génération à l’autre, c’est ce que les radicaux ont réussi en Suisse. C’est un des rares mouvements politiques dont l’utopie s’ est complètement réalisée.
Il y aura toujours des courants differents dans un mouvement politique, mais pour arriver à obtenir les changements souhaités il faut du temps.

Pour garantir la pérennité des idees, il faut un vaissraux qui puissent traverser les crises et les générations, à defaut de meilleures solutions et avant d’en faire une église, il est possible d’en faire un parti politique utilisant les outils de notre temps pour donner aux membres les moyens d’agir efficament, et porter avec succès leurs idées et revendications dans le monde complexe et formaté de nos institutions démocratiques.

Guillaume Saouli

Publié dans Blog | Comments Off on Construire la politique de demain, dans la durée