Les homicides diviser par 3 en moins de15 ans, la surveillance généralisée est nécessaire?

La criminalité baisse et pourtant on veut plus de lois et d’outils de surveillance justifiés par la peur de la criminalité….. http://www.rts.ch/…/6643160-la-criminalite-en-nette-baisse-…

« On nous ment! c’est pire » crient ceux qui ont peur, « Nous savons des choses que vous ne savez pas » nous disent les experts en sécurité, il y a le « Terrorisme » qui justifie tout.

Aux USA après 15 ans, le Patriot Act a été utilisé 0.5% fois pour des affaires de terrorisme, alors que c’était son objectif principal.

En France, la loi de blocage des sites a entraîné directement des abus de censure.

Mauvais chiffres, mauvaises justifications, et on nous fait croire que la révision des services de renseignement en Suisse c’est pour lutter contre le terrorisme.

Non! C’est pour faire comme les autres! Les référendums contre la LSCPT et la LRens se préparent! Rejoignez-nous!

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Assemblée générale mars 2015: une nouvelle présidence

Hier, samedi, le Parti Pirate Suisse a pour la première fois choisi la solution de la co-présidence!
Pour remplacer Alexis Roussel, le président sortant, l’Assemblée générale a élu ses deux nouveaux co-présidents Guillaume Saouli et Stephan Thöni .
Agé de 29 ans, le zougoisPPS-nouveaucomité Stéphane Thöni, développeur informatique et étudiant en droits, ainsi que l’entrepreneur Guillaume Saouli, agé de 44 ans, originaire de Genève, se partageront les tâches de façon à soutenir efficacement les sections régionales ainsi que défendre les thématiques que le Parti Pirate soutient.

De gauche à droite, Philippe Hug, Kilian Brogli​, Stefan Thöni, Guillaume Saouli​ et Jorgo Ananiadis​

Publié dans Communiqué | Laisser un commentaire

Assemblée générale mars 2015: Les décisions importantes

Durant l’Assemblée générale du Parti Pirate, les participants ont pris les positions suivantes pour la votation populaire du 14 juin prochain :

  • Oui à la modification de l’article constitutionnel relatif à la procréation médicalement assistée et au génie génétique dans le domaine humain, afin de permettre le diagnostique préimplémentatoire.
  • Liberté de parole concernant l’initiative populaire «Imposer les successions de plusieurs millions pour financer notre AVS (Réforme de la fiscalité successorale)», ce résultat fut le fruit d’un vif débat.
  • Oui à l’«Initiative sur les bourses d’études», car le savoir est l’une seule matière première que la Suisse possède et qu’il faut offrir les conditions les plus favorables à la réalisation d’études de IIIe cycle.
  • Non à la loi fédérale sur la radio et la télévision car le financement généralisé des médias audiovisuels ne se fait pas par des impôts déguisés.

Après l’adoption de la loi sur le renseignement (LRENS) par les chambres fédérales cette semaine, l’assemblée générale du Parti Pirate Suisse a décidé à l’unanimité de lancer le référendum contre cette loi.

m4s0n501
Publié dans Communiqué, Politique, Positions, Recommendations de vote | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire

Invitation à l’Assemblée Générale du 21 mars 2015

topelementCher Pirate,

Tu es invité à l’Assemblée générale ordinaire du Parti pirate suisse, le samedi 21 mars 2015.

L’assemblée se tiendra dans les salles de réunion (à l’étage) au Buffet de la Gare de Lausanne, dont l’adresse est:

Place de la Gare 11
1003 Lausanne

  • Tu peux proposer des motions à l’ordre du jour jusqu’au samedi 7 mars 2015 à minuit en les publiant sur https://projects.piratenpartei.ch/projects/agenda/issues.
  • Apporte un Laptop, une tablette ou un PDA pouvant se connecter au réseau mobile ou un portable le pouvant, vu que nous ne sommes pas assurés de disposer du WiFi, ceci te permettra de te référer aux informations en ligne du parti.

L’ordre du jour définitif sera publié dix jours avant l’assemblée.

Nous nous réjouissons d’avance de te retrouver à cette Assemblée générale.

Cordiales salutations,

La Présidence de l’Assemblée générale

Publié dans Uncategorized | Commentaires fermés

Construire la politique de demain, dans la durée

Pour transformer une société de manière durable, il est nécessaire de construire une démarche, et une utopie. La plupart des partis actuels n’ont pas su ou voulu se remettre en question une fois leur utopie réalisée ou dépassée, ils s’attachent simplement a conserver leur position et deviennent réactionnaires.

Les mouvements, tel que ceux qui ont émergé ces dernieres années, sont confrontés à deux réalités, l’une institutionnelle, et l’autre philosophique. La première, qui est o combien castratrice, représente le challenge de transformer la volonté et l’énergie d’un mouvement en action politique efficace en se confrontant au monde politique établi. La seconde est liée à l’appel d’air créé par l’émergence de chaque mouvement, où les dogmatiques de tout bord s’engouffrent pour essayer de s’accaparer le mouvement emergeant. Les effets de ces deux phénomènes provoquent un désabusement rapide, et la disparition à plus ou moins brève échéance du mouvement sans pour autant voir de résultats concrets.

Le parti pirate a été victime de ces phénomènes. Pour les surmonter, en tant que directeur politique, j’ai initié deux énormes chantiers, le premier sur l’identité du parti, et y intégrant sa démarche, son essence, son modèle de relation de l’individu aux institituions et le second permettant de faire émerger une vision sociale.
Est-ce là compromettre l’essence d’un mouvement? Certains répondront d’un oui vindicatif, en affirmant qu’un mouvement n’a ni dieu ni maître, seulement des porte-paroles, dont ils seront les premiers à s’arroger le rôle. D’autres chercheront à rester dans un champs d’actions où seules des causes isolées devront être soutenues dans un activisme effréné.

Aujourd’hui pour mener à bien un projet politique simple en Suisse que ce soit une initiative comme marche blanche, ou plus prosaïquement une plage publique, il faut 2 décennies. Pour arriver à tenir sur une telle durée, il est nécessaire d’avoir une structure ayant des buts clairs avec une façon de fonctionner qui est également clairement établie.

Un mouvement politique pour réaliser son utopie nécessite plus d’un siècle et demi, mais pour cela il a besoin de structure, et de pouvoir transmettre ses ideaux et sa vision d’une génération à l’autre, c’est ce que les radicaux ont réussi en Suisse. C’est un des rares mouvements politiques dont l’utopie s’ est complètement réalisée.
Il y aura toujours des courants differents dans un mouvement politique, mais pour arriver à obtenir les changements souhaités il faut du temps.

Pour garantir la pérennité des idees, il faut un vaissraux qui puissent traverser les crises et les générations, à defaut de meilleures solutions et avant d’en faire une église, il est possible d’en faire un parti politique utilisant les outils de notre temps pour donner aux membres les moyens d’agir efficament, et porter avec succès leurs idées et revendications dans le monde complexe et formaté de nos institutions démocratiques.

Guillaume Saouli

Publié dans Blog | Commentaires fermés

Appel à votation pirate

Cher Pirate,

Vous êtes invité à voter sur les points suivants:

Initiative populaire fédérale «Halte aux privilèges fiscaux des millionnaires (abolition des forfaits fiscaux)»:

  • Ligne 1: Le Parti Pirate Suisse doit-il recommander le OUI?
  • Ligne 2: Le Parti Pirate Suisse doit-il recommander le NON?
  • Ligne 3: Le Parti Pirate Suisse doit-il accorder la liberté de vote?

Initiative populaire fédérale «Halte à la surpopulation – Oui à la préservation durable des ressources naturelles» (« Ecopop »):

  • Ligne 4: Le Parti Pirate Suisse doit-il recommander le OUI?
  • Ligne 5: Le Parti Pirate Suisse doit-il recommander le NON?
  • Ligne 6: Le Parti Pirate Suisse doit-il accorder la liberté de vote?

Initiative populaire fédérale «Sauvez l’or de la Suisse (Initiative sur l’or)»:

  • Ligne 7: Le Parti Pirate Suisse doit-il recommander le OUI?
  • Ligne 8: Le Parti Pirate Suisse doit-il recommander le NON?
  • Ligne 9: Le Parti Pirate Suisse doit-il accorder la liberté de vote?

Papier de position «Droit international et droit national:»

  • Ligne 10: Le Parti Pirate Suisse doit-il approuver le papier de position «Droit international et droit national»?

Le bulletin de vote et la carte d’électeur pour cette consultation portent le numéro 1.

Chaque question peut être répondue par OUI ou par NON ou être laissée sans réponse pour indiquer l’abstention. Si plusieurs questions sur le même objet obtiennent la majorité celle ayant obtenu le plus de suffrages sera prise en considération.

Afin d’être en mesure de voter, la procédure suivante doit être respectée:

Vous disposez déjà du matériel de vote:

  • Utilisez les bulletins numérotés et la carte d’électeur selon la numérotation indiquée plus haut pour voter.

Vous ne disposez pas encore du matériel de vote:

  • Assurez-vous que votre dernière adresse postale indiquée au parti est correcte.
  • Répondez simplement au présent message; si votre adresse postale n’est pas à jour, ou si vous n’êtes pas sûr, indiquez votre adresse postale actuelle dans votre réponse.
  • Vous recevrez alors le matériel de vote (en courrier recommandé pouvant être retiré uniquement par le destinataire) et devrez pour cette votation utiliser les bulletins numérotés selon la numérotation indiquée plus haut pour voter.

La votation se déroule de la manière suivante:
1. Vous exprimez votre suffrage sur le bulletin portant le numéro mentionné plus haut. Vous devez remplir le bulletin à la main et il ne peut être altéré.
2. Vous mettez ensuite les bulletins dans l’enveloppe de vote (qui ne peut être altérée) et scellez celle-ci.
3. La carte de vote correspondant à ce scrutin doit être signée.
4. Vous glissez la carte de vote ainsi que l’enveloppe contenant votre suffrage dans l’enveloppe de retour (la carte de vote pliée de façon à ce que l’adresse apparaisse dans la fenêtre) et l’expédiez par courrier A au plus tard le jour de clôture du scrutin.

Le calendrier de la présente votation est:

  • Délai de réponse au présent message: 5 septembre 2014 à minuit
  • Expédition du matériel de vote à ceux qui l’ont demandé: 8 septembre 2014
  • Début du scrutin: 9 septembre 2014
  • Clôture du scrutin, soit le délai d’expédition du vote par la poste en courrier A: 15 septembre 2014 à minuit, le timbre de la poste faisant foi
  • Dépouillement: 17 septembre


Parti Pirate Suisse
Présidence de l’Assemblée générale

Publié dans Uncategorized | Commentaires fermés

Des sociétés suisses leader dans l’espionnage informatique

Une jolie infographie des sociétés suisses vendant des logiciels espions ainsi que certaines de leurs cibles.
Bien sûr, on ne sait pas quelles sont leurs cibles à l’intérieur du pays ni si leurs logiciels ont pu être vendus à des firmes étrangères pour espionner nos propres industries, mais on est pas dupe.
Ne nous laissons pas faire et ne laissons pas le gouvernement utiliser ces outils contre la population. Dites non à la LSCPT!

 

Infographie sociétés suisses vendant des logiciels espions

Infographie des sociétés suisses vendant des logiciels espions

Publié dans Uncategorized | Commentaires fermés

La police fédérale recourrait à une société de hacking controversée


A quatre reprises, entre 2007 et 2010, la police judiciaire fédérale a eu recours à des chevaux de Troie, selon le Bund de mardi. Ces logiciels informatiques malveillants sont installés pour piller des données ou espionner.

Le procédé n’est pas illégal dans le cadre de certaines enquêtes, mais la police a parfois eu recours à une société privée controversée, selon le quotidien.

Dans trois cas, la police à fait appel à la firme bernoise Dreamlab, spécialisée dans le hacking. Entre 2008 et 2012, Dreamlab a également obtenu d’autres mandats de la Confédération pour au moins 1,3 million de francs.

Cette firme est dirigée par Nicolas Mayencourt, un Suisse de 38 ans. Il a notamment travaillé pour les banques, l’armée, la police. Mais aussi pour des régimes autoritaires comme le Sultanat d’Oman et le Turkménistan où il a aidé le dictateur en place à espionner son peuple. (rts.ch)

Voici l’interview d’un ex employé de cette firme bernoise.

Témoignage de Felix Merz

Publié dans Uncategorized | Commentaires fermés

Message du 1er Août

Il y a un an, l’affaire Snowden venait d’éclater. Le Parti Pirate Suisse avait été un des premiers à réagir en alertant les autorités. Le fait que la population de notre pays et notre économie sont des cibles privilégiées des écoutes massives ne pouvait plus être ignoré. Mais au lieu d’essayer de comprendre le problème de fond, la réponse du Conseil Fédéral s’est résumée à une application exemplaire de la politique de l’autruche. Alors que même l’Union Européenne mettait sous enquête les accords d’échange de données personnelles ou les accords de renseignements, en Suisse, le Conseil des Etats votait la mise en oeuvre de la réforme de la Loi sur la surveillance (LSCPT). Au programme de cette loi on retrouve notamment la mise en place d’une surveillance préemptive et massive de l’ensemble de nos communications et l’utilisation de chevaux de troie. Pire, l’administration en charge des infrastuctures techniques de la confédération a consciemment donné la responsabilité de la sécurisation de sites sensibles à des sociétés américaines soumises au Patriot Act.

La situation de nos droits numériques ne s’améliore pas. Malgré les appels du Préposé Fédéral à la protection des données, les moyens accordés à la protection de ces droits diminuent. Face à la révélation d’une attaque massive contre les applications e-banking utilisées par les citoyens en Suisse, la réaction de MELANI a été de déclarer connaître cette attaque depuis des mois, sans en avoir informé la population. Et pourtant, ces droits sont au coeur de notre économie, de notre société. Les données personnelles, les infrastructures technologiques, sont essentielles au développement de notre économie, de notre culture.

Il existe des lueurs d’espoir. De plus en plus de conseillers nationaux réalisent la disproportion des exigences de la LSCPT. Nous avons su réunir une coalition dans la perspective d’un référendum. Nous avons des alliés de plus en plus nombreux au sein du Palais Fédéral. Mais la lutte ne doit pas s’arrêter là.
En 2015, nous nous lancerons dans les élections fédérales. Nous ne nous battrons pas pour tenter de défendre une vision passéiste et fermée de la Suisse. Nous présenterons la vision d’une société qui embrasse le changement technologique, qui reconstruit la confiance entre la société et les citoyens, qui entreprend de protéger les citoyens aussi dans leur vie numérique. Une société dans laquelle les citoyens peuvent s’épanouir, partager librement et être des acteurs du changement.

Cette année nous lancerons une réflexion de fond: celle de la reconnaissance de notre intégrité numérique, la reconnaissance de notre existence numérique. Il s’agit d’un ajout fondamental à nos droits humains, qui devra se matérialiser par une initiative parlementaire visant à l’intégration de ces principes dans la consitution, à laquelle nous contribuons activement. Ce n’est que lorsque notre société aura pris conscience que notre espace numérique fait partie intégrante de notre vie que nous pourrons imaginer les bons outils pour la protéger. Cette année, notre rôle en tart que Pirates sera de faire sortir nos autorités de cette politique de l’autruche. Nous devons nous réapproprier nos données. Nous devons aider nos concitoyens à se réapproprier les leurs!

Je vous souhaite à tous une bonne fête du 1er août 2014

Alexis Roussel
Président du Parti Pirate Suisse

Publié dans Uncategorized | Commentaires fermés

Dissoudre les Services Secrets

Le comité du Parti Pirate Suisse a accepté le papier de position visant à la suppression des services secrets et des moyens mis à disposition à ces services.

le texte complet (en allemand)

la décision du comité

Publié dans Positions | Commentaires fermés