La loi sur le renseignement est clairement acceptée, mais plus d'un tiers des Suisses ont affiché leur opposition

Le peuple suisses s'est nettement prononcé en faveur de la loi sur le renseignement; il n'en demeure pas moins que plus d'un votant sur trois a privilégié la préservation de sa sphère privée aux vagues promesses de sécurité qui lui étaient présentées. Pour le Parti Pirate, il importe dès lors que le Conseil fédéral agisse de manière conséquente, en limitant strictement l'usage des nouvelles compétences accordées au Service de renseignement de la Confédération à la lutte contre le terrorisme et à...
Continue reading

 

Lors de la conférence de presse [1]  du 13 juin 2016, le conseiller national Guy Parmelin, chef du DFAE, et Markus Seiler, directeur des services de renseignement, ont présenté ce qu'ils appellent les avantages de la nouvelle loi sur le renseignement.  Les Pirates et les associations liées au comité contre l'Etat fouineur s'élèvent avec force contre cette menace étatique qui pèse sur les droits fondamentaux et la liberté de tous les citoyens suisses.  S'appuyant sur la désinformation ciblé...
Continue reading

 

Le Parti Pirate soutient le PFPDT et sa demande d'effacement des données

La rétention des données résultant des contrôles des billets et des produits "SwissPass" est totalement disproportionnée. Durant son enquête, le Préposé Fédéral à la Protection des Données et la Transparence (PFPDT) l'a constaté, confirmant ainsi les craintes exprimées auparavant par le Parti Pirate. Pour Guillaume Saouli, co-président du Parti Pirate Suisse: "En matière de données de nos concitoyens, la voracité des administrations et des monopoles à l'instar des CFF ou de Swisscom, doit ces...
Continue reading

 

Rester libre? Dans les faits, ce sont des juges européens qui ont défendu la Suisse...

Alors que le Parti Pirate Suisse (PPS) a demandé l'invalidation des mécanismes d'échange de données personnelles entre les USA et la Suisse en juin 2013, la Cour Européenne de Justice a rendu ce matin un arrêté historique interdisant ces mécanismes, en invalidant l'accord USA-UE dit du "safe harbour". Explications des mécanismes dits de "safe-harbour":  Le principe régissant le safe-harbour permet à des opérateurs comme Google ou Facebook d'exporter les données personnelles d'utilisateur...
Continue reading

 

Le Conseil national a adopté les divergences... Lors du vote final les députés remettront en cause 200 ans de neutralité en confiant au Service de Renseignement de la Confédération les clefs de la cyberguerre...

Des acteurs clefs de la société civile, dont l'ISOC et le Parti Pirate Suisse, ont convié les médias à une conférence de presse mardi 22 septembre à Berne pour lancer ensemble un appel à la raison, et démontrer leur détermination à préserver des éléments capitaux de notre démocratie, tels que la neutralité, l'état de droit et la sphère privée! Le but de cette loi est censé être la protection des valeurs fondamentales, mais en realité elle permettra exactement le contraire. L'objectif officiel...
Continue reading

 

Le Parti Pirate se prépare à la bataille.

Inscrivez vous sur http://www.lrens.ch En début de semaine, le Conseil National a donné un signal très clair et inquiétant quant à l'issue du vote sur la Loi sur le Renseignement en modifiant le mandat de Service de Renseignement de la Confédération (SRC). Malgré une vaillante résistance de certains députés, il ne fait aucun doute que cette loi liberticide et menaçant la paix dans notre pays va être acceptée. Les conseillers nationaux soutenant la Loi sur le Renseignement veulent : 1- que ...
Continue reading

 

Le Part Pirate Suisse démontre au quotidien que respecter les préconisations du GRECO c'est possible !

Le Groupe d'États contre la Corruption (Greco) fustige la Suisse pour la n-ième fois sur le manque de transparence du financement de la politique. Le Parti Pirate Suisse (PPS) s'étonne des réticences des autorités fédérales à imposer des standards de transparence aux partis politiques. Ont-ils tant à cacher ? Pour sa part, depuis sa création, le PPS a instauré une politique de transparence complète. Les dons et les contributions reçues par le PPS sont traités selon un principe simple : Di...
Continue reading

 

Chers Pirates, Chers Concitoyens, Voici déjà deux ans que l’affaire « Snowden » éclatait au grand jour. Nous avions alors demandé que l’intégrité numérique de nos concitoyens soit respectée, en interpellant le président de la Confédération. Deux ans plus tard, où en sommes-nous ? Le Parlement a avalé une couleuvre en adoptant le règlement Eurosur permettant l’échange automatique de toutes les données provenant directement de l’exploration du réseau câblé et du spectre radio.  Malgré le sc...
Continue reading

 

Les points clefs de cette loi : Nouvelles compétences de police attribuées aux Services de renseignement de la Confédération (SRC) Nouvelles capacités d'exploration du réseau câblé (L'ensemble des communications data & voice), avec la possibilité de s'introduire dans les réseaux et systèmes privés, et l'utilisation de trojans et govwares Possibilité de procéder à des actions de cyber-"sabotage" à l'étranger Possibilité d'utiliser des IMSI-catchers à divers...
Continue reading

 

Le Parti Pirate Suisse a traduit la feuille d'informations concernant la collecte et la rétention de données de connexion que la Digitale Gesellschaft et Amnesty ont développé. Qu'est-ce que la rétention de données de connexion? En Suisse, tous les fournisseurs de services postaux, téléphonies et d'accès Internet sont obligés d'enregistrer chaque transmission (lettres, emails, appels, SMS, connexions Web, etc...) et de stocker les données correspondantes durant 12 mois. La loi (LSCPT) impose...
Continue reading