Tag cybersurveillance

Le Parti Pirate soutient le PFPDT et sa demande d'effacement des données

La rétention des données résultant des contrôles des billets et des produits "SwissPass" est totalement disproportionnée. Durant son enquête, le Préposé Fédéral à la Protection des Données et la Transparence (PFPDT) l'a constaté, confirmant ainsi les craintes exprimées auparavant par le Parti Pirate. Pour Guillaume Saouli, co-président du Parti Pirate Suisse: "En matière de données de nos concitoyens, la voracité des administrations et des monopoles à l'instar des CFF ou de Swisscom, doit ces...
Continue reading

 

Le Conseil national a adopté les divergences... Lors du vote final les députés remettront en cause 200 ans de neutralité en confiant au Service de Renseignement de la Confédération les clefs de la cyberguerre...

Des acteurs clefs de la société civile, dont l'ISOC et le Parti Pirate Suisse, ont convié les médias à une conférence de presse mardi 22 septembre à Berne pour lancer ensemble un appel à la raison, et démontrer leur détermination à préserver des éléments capitaux de notre démocratie, tels que la neutralité, l'état de droit et la sphère privée! Le but de cette loi est censé être la protection des valeurs fondamentales, mais en realité elle permettra exactement le contraire. L'objectif officiel...
Continue reading

 

Ce mercredi 17 juin, le Parti Pirate Suisse (PPS)  est choqué par la double décision du parlement, le Conseil National a  accepté le projet de modification de la Loi sur la surveillance de la  correspondance par poste et télécommunications (LSCPT) et le Conseil des Etats celle de la Loi sur le Renseignement (LRens) .  Battant ainsi en brèche les fondements de notre démocratie, les  parlementaires suisses, dans leur très large majorité, avancent à pas de géant vers la surveillance généralisée et ...
Continue reading

 

Le Parti Pirate Suisse a traduit la feuille d'informations concernant la collecte et la rétention de données de connexion que la Digitale Gesellschaft et Amnesty ont développé. Qu'est-ce que la rétention de données de connexion? En Suisse, tous les fournisseurs de services postaux, téléphonies et d'accès Internet sont obligés d'enregistrer chaque transmission (lettres, emails, appels, SMS, connexions Web, etc...) et de stocker les données correspondantes durant 12 mois. La loi (LSCPT) impose...
Continue reading

 

Selon le député autrichien Peter Pilz, La NSA, avec la complicité du Service de Renseignement de la Confédération (SRC), a mis sur écoute des lignes téléphoniques du réseau fixe de Swisscom. Le Parti Pirate exige que toute la lumière soit faite quant au rôle joué par le SRC, ainsi que sa passivité et celle du MPC face à ce genre d'exaction.  Ou alors que les engagements de la Confédération remettant en cause  notre neutralité soient clairement présentés au parlement, et pour ce  faire le Parti P...
Continue reading

 

Les changements cosmétiques faits par la Commission des  affaires juridiques du Conseil national au projet de révision de la loi  fédérale sur la surveillance de la correspondance par poste et  télécommunication sont insuffisants. Le Parti Pirate Suisse (PPS) exige que le stockage et la rétention de TOUTES nos données de connexion pendant 12 mois (E-mail, Mobile, Adresses IP, etc) soit aboli, et il veut que les intercepteurs IMSI et les chevaux de Troie soient interdits ! Si la LSCPT  devait êtr...
Continue reading

 

Aujourd'hui, la cyberattaque réussie que l'EI a perpétré contre TV5Monde a causé des dégâts bien plus importants qu'une simple défiguration de site.  Le Parti Pirate regrette la destruction et la compromission de l'outil  de travail de journalistes et constate une militarisation inacceptable  du cyberespace. Promouvoir la surveillance  généralisée de la population française comme principale réaction face à  une évolution des menaces, et des pratiques dans la conduite d'une cyberguérilla n'est...
Continue reading