Tag intégrité numérique

Le Parti Pirate exige de libérer les personnes privées et les PME de l'obligation de surveillance généralisée.

Le Parti Pirate Suisse a rendu sa réponse à la consultation du Conseil fédéral sur l'élaboration des règlements de surveillance. Il exige que les individus et  les PME soient exemptés des obligations étendues de surveillance. Pour Guillaume Saouli, le co-président du PPS: "Le Conseil Fédéral, dans son projet, ne veut absolument pas faire d'exception en matière de surveillance généralisée: Il entend ainsi forcer les ménages et les PME à surveiller constamment l'usage qui est fait d'Internet ch...
Continue reading

 

Après la cuisante débâcle de l'affaire fiscale allemande, Berne reprend les mêmes et continue!

En réaction à l'annonce de la nomination de Thomas Fritschi, le Parti Pirate (PPS) dénonce ce choix pour le poste de chef de l’autorité indépendante de surveillance des services de renseignement : comment un officier des services de renseignement, un policier fédéral, un représentant de l'autorité de poursuite pénale pourrait-il  donc être indépendant, alors que tout dans son parcours rappelle qu'il est un homme du sérail ?! Une telle décision remet en cause la déjà très précaire indépendance de...
Continue reading

 

Vault7: Wikileaks met à nu le cyber-arsenal de la CIA!

Après les révélations de Wikileaks concernant l'étendue et la sophistication du cyber arsenal des services de renseignement américains, le Conseil Fédéral et le Parlement doivent prendre des mesures immédiates et concrètes. L'heure n'est plus à l'attentisme.  Les autorités ne peuvent pas abandonner la population face à une telle capacité offensive et destructrice. Croire que la Suisse est à l'abri d'actions de cyber sabotage, d'intrusion dans la sphère privée, voir même de la collecte de secr...
Continue reading

 

Le Parti Pirate s'oppose à la censure du net comme outil de régulation des jeux, décidée par le Parlement le 1er mars.

Le Parti Pirate Suisse (PPS) s'oppose de manière véhémente à la décision du Conseil National d'imposer le "blocage réseau" comme outil de régulation dans le cadre de la Loi sur les jeux d'argent. Il étudie l'ensemble des voies de recours à sa disposition. La brèche ainsi ouverte attise les pires craintes du Parti Pirate quant à la multiplication de l'utilisation de cet outil de censure ! Guillaume Saouli, Co-Président du PPS, s'insurge: "Le Parlement a vendu notre liberté au lobby des...
Continue reading

 

Lancement du chantier de consultation sur le DEP - Dossier Electronique du Patient

Dans le cadre du développement du droit d'exécution de loi fédérale sur le dossier électronique du patient (LDEP - adoptée le 19.06.2015), le Conseil Fédéral a fait un appel à consultation. Le Parti Pirate Suisse entend répondre à cet appel, et pour ce faire, met en place un chantier de consultation sur le sujet. Vous trouverez toutes les informations concernant ce chantier ici: https://projects.piratenpartei.ch/issues/7272 Si vous désirez participer à au chantier du PPS, n'hésitez pas à c...
Continue reading

 

Le Parti Pirate soutient le PFPDT et sa demande d'effacement des données

La rétention des données résultant des contrôles des billets et des produits "SwissPass" est totalement disproportionnée. Durant son enquête, le Préposé Fédéral à la Protection des Données et la Transparence (PFPDT) l'a constaté, confirmant ainsi les craintes exprimées auparavant par le Parti Pirate. Pour Guillaume Saouli, co-président du Parti Pirate Suisse: "En matière de données de nos concitoyens, la voracité des administrations et des monopoles à l'instar des CFF ou de Swisscom, doit ces...
Continue reading

 

Le Conseil national a adopté les divergences... Lors du vote final les députés remettront en cause 200 ans de neutralité en confiant au Service de Renseignement de la Confédération les clefs de la cyberguerre...

Des acteurs clefs de la société civile, dont l'ISOC et le Parti Pirate Suisse, ont convié les médias à une conférence de presse mardi 22 septembre à Berne pour lancer ensemble un appel à la raison, et démontrer leur détermination à préserver des éléments capitaux de notre démocratie, tels que la neutralité, l'état de droit et la sphère privée! Le but de cette loi est censé être la protection des valeurs fondamentales, mais en realité elle permettra exactement le contraire. L'objectif officiel...
Continue reading

 

Notre intervention a permis de protéger les intérêts des citoyens valaisans!

La mise en production du site infomed-vs.ch, le dossier valaisan électronique du patient, n'aura pas lieu suite à l’interpellation du préposé valaisan à la protection des données que le Parti Pirate a fait hier soir. Le Parti Pirate se félicite de la sage et courageuse décision du Conseil d'Etat valaisan. Le traitement extrêmement rapide du dossier par le Préposé Sébastien Fanti est exemplaire dans la façon d'aborder la protection des intérêts des citoyens face aux problématiques de cybersé...
Continue reading

 

Pour le Parti Pirate il est inacceptable de transiger avec les éléments fondamentaux de la sécurité des informations du patient

Le Parti Pirate est très inquiet pour la protection de la sphère privée des patients accédant à leur dossier électronique via Internet suite à des constatations faites concernant la sécurité. Avec de simples outils, accessible au grand public, le Parti Pirate a pu obtenir une série d'informations permettant de mettre en évidence de graves dysfonctionnements en matière de sécurité informatique autour des plateformes valaisannes et genevoises. Pour Guillaume Saouli, Co-Président du PPS "La ...
Continue reading

 

Le Conseil Fédéral (CF) désaprouve l'utilisation du système de vote électronique zurichois pour les élections au Conseil National

Dans 9 cantons,  les électeurs seront privés de vote électronique (E-voting) pour les élections au Conseil National d'octobre. Cela affectera encore plus durement les Suisses de l'étranger. Une plateforme d'E-voting non sécurisée ne peut évidemment pas être utilisée. Le Parti Pirate Suisse (PPS) soutient les efforts de la Confédération pour imposer l'utilisation de systèmes sécurisés, et demande plus de transparence et d'implication des citoyens dans le cadre du E-voting.  (suite…)